// Stranger Things

Un petit Fan Art d’une nouvelle série à découvrir : Stranger Things ! Avec Monsieur Chéri, on a dévoré la première saison en deux jours !
C’est une série dans l’esprit des films des années 80. On y retrouve des clins d’oeil à E.T, Alien ou encore The Thing. Pour moi, cette série aurait pu sortir tout droit de l’esprit de Stephen King : l’ambiance, les personnages,…Mais rassurez-vous, elle vaut beaucoup mieux que les adaptations de ces romans ! (mieux que « Under the Dome » par exemple…En même temps ce n’est pas compliqué de faire mieux que cette série cul-cul à souhait…) Bref, à découvrir d’urgence !!!

 

stranger thinh

// L’Improbabilité de l’amour de Hannah Rothschild

 

DSC_0253

Quel bonheur !

Cela faisait quelques temps que je n’étais pas tombée sur « un bon roman ». Merci Hannah Rothschild d’avoir éclairer mon paysage littéraire. (et Merci les éditions Belfond ainsi que l’équipe Babelio de m’avoir permis de le lire!!)

J’ai adoré et pourtant mon coup de coeur n’a pas été immédiat… En lisant le résumé j’avais quelques a priori, qui je vous rassure, ont très vite été effacés.
Les déboires amoureux d’Annie étaient mis en avant alors que finalement, cette partie du roman est loin d’être la plus importante.Elle construit le personnage mais n’est pas l’intrigue principale. Or j’avais peur de tomber sur une histoire à la Marc Levy : elle est seule, ils se rencontrent autour d’un tableau, c’est le coup de foudre et ils vécurent heureux blablabla…(désolée pour les fans incontestés de Marc Levy…les autres comprendront)

Mais nous sommes loin d’une histoire à l’eau de rose. Au contraire !!

De plus,Annie se fait vite voler la vedette par le tableau de Watteau, qui est finalement le personnage principal de cette histoire. Hannah Rothschild le personnifie au point de lui attribuer des émotions et un caractère. (Et il se la joue plutôt starlette ce petit tableau !) Les passages vus par le tableau sont drôles, cynique et rafraîchissants !

Par ces nombreux personnages, Hannah Rothschild nous fait traversé le monde de l’art et ses galeries majestueuses. Entre luxe, ragots et décadence, on observe les différents protagonistes à travers les yeux d’une jeune femme comme vous et moi. La critique d’art, la restauratrice, le riche business man qui n’y connait rien et achète sans compter, et j’en passe et des meilleurs…
Sans caricaturer, ni tomber dans l’excès, l’auteur est toujours juste et créer des personnages réalistes au caractère attachant.

La place de Hannah Rothschild dans le monde de l’art lui permet de placer quelques anecdotes sans jamais être trop indigeste !(Première femme à diriger le conseil d’administration de la prestigieuse National Gallery, ce n’est pas rien !!)
Ô joie! Enfin un auteur qui ne nous assomme pas de ses connaissances au point d’en faire une liste prétentieuse de bavardage inutile montrant seulement sa supériorité intellectuelle.
Passionnant !

J’ai lu quelque part, que l’Improbalité de l’amour était comparé au Chardonneret de Donna Tartt. Ce n’est pas totalement faux. L’univers et le style d’écriture sont très proche. Mais le Chardonneret est à mon sens beaucoup plus dramatique.

Dans tous les cas, foncez lire ces deux magnifiques romans !

// La Route Sombre de Ma Jian

 

 

Hey j’ai eu une illumination …(eh oui ça m’arrive parfois) Vu que je suis une passionnée de lecture ,pourquoi ne pas associer lecture et dessin?
Donc à chaque fin de bouquin je vais faire un petit croquis choupinou (ou pas) en rapport avec l’histoire. The first One : La route Sombre de Ma Jian. Pour ceux qui seraient super méga intéressés par un moment de littérature intense,
Ma critique ci-dessous :

C’est un roman à la fois violent (très violent) et plein de tendresse qui met en scène une mère voulant à tout prix s’occuper de ses enfants malgré la politique de l’enfant unique en Chine dans les années 70.
Le lecteur est plongée dans l’horreur qui monte crescendo jusqu’à son paroxysme à la dernière page du livre. Mais chut, ne spoilons rien…
C’est fort, intense, insoutenable même parfois mais réel. C’est donc ça l’être humain? Qui, quand il est conditionné étouffe des bébés pour les vendre à des restaurants? Les arrache à leur mère pour les prostituer?
Et je passe les autres détails sordides…

L’intensité de la narration m’a poussé à mettre 5 étoiles. On ne sort pas indemne de ce roman. A lire absolument !

// Sum 41 au Trianon – 22/02/2016

DSC_0122

Bon, pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux,  je pense que vous l’aurais compris, j’ai été voir SUM 41 en concert au Trianon hier ! Et c’étaiiiit FANTASTIQUE ! GENIAL, FORMIDABLE et j’en passe et des meilleurs… Je n’ai même plus de mots pour décrire la folie du moment! Ce concert je l’ai attendu, je l’ai rêvé, j’ai trépigné à l’entrée …Pour ceux qui ne connaissent pas (Shame on you !), c’est un groupe de rock canadien qui était au top de sa forme dans mes années collège (oula ça date !) Donc un concert fort en nostalgie, en cris et en bruiiiit !!

Maintenant je suis en dépression post-concert. Je pense qu’il va bien me falloir trois mois pour m’en remettre ! Vivement leurs prochains concerts en France !!!!!!

107